Accueil, D.I.Y

Bullet journal : Expérience et conseils

Bonjour les couscous !

Je ne suis pas venue ici depuis une éternité mais j’ai très envie de reprendre le blog. C’est vraiment un échappatoire. Et quoi de mieux que de reprendre le blog avec un article sur le bullet journal ? C’est grâce à ma copine Mathilde qui s’intéresse au bujo que l’idée m’est venue de faire cet article.

Le bullet journal — appelé aussi bujo — est un carnet vierge destiné à être complété pour aider dans l’organisation personnelle et professionnelle. Dans sa globalité, il ressemble à un agenda. Entièrement personnalisable, le bujo est un outil propre et unique à chacun. Il peut contenir aussi bien votre agenda que votre dernier dessin, votre liste de course de la semaine ainsi que des trackers pour suivre votre progression sur des domaines comme le sport, par exemple.

Je vais commencer par vous raconter mon expérience et les conseils que je peux donner suite à cette dernière.


Mon expérience :

J’ai commencé à m’intéresser au bullet journal il y a 2 ans et demi environ. À cette époque, j’essayais de comprendre le principe de ce carnet. J’écumais Pinterest et j’étais submergée d’informations et de pages de bullet magnifiques dont je ne comprenais pas grand chose. J’étais tombée sur un site qui précisait qu’il ne fallait qu’un crayon et un carnet (même entamé) pour faire un bullet. J’ai donc essayé sur le premier carnet qui m’est tombé sous la main, l’horreur. Le carnet ne me convenait pas et  je ne cessais de me comparer aux autres bullet. Je tentais des choses impossibles aussi bien graphiquement qu’en matière d’organisation. J’ai arrêté quasiment tout de suite. Je ne me sentais pas « douée ».  J’ai retenté. J’ai arrêté. J’ai retenté. J’ai arrêté jusqu’à il y a an environ. Pour moi, à cette époque, le bullet devait être parfait aussi bien dans son organisation que dans son esthétique et je n’en sentais pas capable.
Il y a un an, ma vie a pris un tournant un peu spécial. J’avais besoin d’un agenda mais également de pages pour m’organiser dans différents domaines. J’avais surtout besoin d’avoir tout au même endroit. J’avais également besoin qu’il me ressemble. Inutile de vous dire qu’un carnet qui corresponde de A à Z à la vie de quelqu’un n’existe pas dans le commerce. Je ne sais pas pourquoi, à ce moment, j’ai eu un déclic. J’ai acheté un carnet qui me plaisait et c’était parti. Je commençais réellement un bujo car j’en ressentais la nécessité. J’ai pris de la distance avec Pinterest et j’ai cessé de me comparer aux autres. J’ai  commencé mon bullet par des pages purement organisationnelles (comme un agenda) et je l’ai agrémenté au fur à mesure de pages qui répondaient à mes besoins. Depuis, le bullet journal est devenu un véritable compagnon dans mon organisation. Il me permet également d’exprimer ma créativité.

Mon expérience m’a permis de dégager quelques conseils que je vais partager avec vous.

1. Le bullet est accessible à tous

Si vous souhaitez être plus organisé ou bien optimiser votre temps, le bullet peut être un allié de taille. Le bullet peut également permettre de s’exprimer, de s’écouter à travers des pages de développement personnel, de garder en mémoire, etc.

Le bullet est accessible à tous mais peut-être que vous ne ressentez pas l’envie d’en avoir un. Si un agenda répond à vos besoins, gardez-le ! L’important, c’est d’être bien avec ses outils du quotidient. Un bullet est là pour vous aider, si vous voyez ça comme une corvée, ce n’est pas adapté pour vous 🙂 !

2. Choisissez un carnet qui vous plait !

Choisir un carnet qui vous plaît est une étape importante. Le bullet journal est un carnet qui va vous suivre quotidiennement. Ce fut la première erreur que j’ai faite : choisir le premier carnet au hasard dans ma collection. Si cette technique peut fonctionner pour certains, pour ma part, j’ai besoin d’avoir un carnet qui me plaise de A à Z.

Il existe une multitude de carnets sur le marché maintenant. Ils ont tous des avantages et des inconvénients. Choisissez un carnet qui vous plaît dans sa structure : grammage, qualité du papier, marque. Sur internet, le carnet qui a la côte pour le bullet est le carnet à pois. Si vous n’aimez pas ce type de carnet et que vous préférez les lignes ou des carreaux, prenez un carnet lignés ou à carreaux ! C’est votre carnet ! Les envies et les besoins  évoluent avec l’utilisation, vous n’êtes pas à l’abri de changer de carnet.

On trouve dans le commerce plus en plus de carnets hybrides entre l’agenda et le bullet. Ils sont déjà structurés comme un agenda avec des pages vierges pour permettre de l’utiliser comme un bullet. Si ça vous intéresse, je peux préparer un article sur les différentes marques de carnet vierges et hybrides (dites-le-moi dans les commentaires !).

3. Internet est votre ami et acceptez que tout ne fonctionne pas ! 

Internet peut être votre meilleur ami pour vous aider à vous lancer dans l’aventure du bullet et à vous organiser. Des milliers de personnes testent des choses tous les jours pour améliorer leur organisation. Il peut être très intéressant de s’en inspirer et de les tester. Internet c’est bien, mais attention à ne pas vous laisser déborder. Sur le net, vous pouvez voir des trackers sous forme de page ou de tableaux. Ces derniers permettent de suivre votre progression sur certains domaines comme le sport, les dépenses, l’alimentation, le ménage, la contraception, etc. Il est normal d’avoir envie de tout essayer ! Les trackers peuvent être très pratiques pour s’organiser quotidiennement, mensuellement ou encore annuellement. Cependant, les trackers quotidiens demandent à être complété régulièrement. En avoir trop, c’est prendre le risque de s’y perdre dans sa propre vie et de se donner des objectifs qui ne sont pas adaptés et donc de se décourager si tous les trackers à la fin de la journée ne sont pas complétés. Il est important d’accepter que certaines choses ne fonctionneront pas. Ce n’est pas grave, ne reconduisez pas l’idée et testez autre chose si le coeur vous en dit.

4. Ne vous comparez pas aux autres !

Ne vous comparez pas aux autres ! Je parle principalement du plan esthétique. Il y a énormément de bujo magnifiques sur les internets et cela peut décourager. C’est plus facile à dire qu’à faire mais faites-vous confiance. Votre vie et votre sensibilité sont uniques. Vous êtes unique ! Il est donc normal que votre carnet ne ressemble pas à celui du voisin. Se comparer est un véritable frein dans le bujo. Lancez-vous et faites-vous plaisir ! L’erreur peut faire peur mais elle permet d’apprendre. Vous avez fait une erreur ? Une rature horrible ? Vous pouvez l’ignorer, la mettre en valeur avec humour (ou pas haha) ou encore la cacher par un collage. Pas de stress !

J’espère que cet article vous aura aidé si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure du bujo !

 

 

 

1 thought on “Bullet journal : Expérience et conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *