Accueil, Go Green, Non classé

Acheter en vrac et test de la boutique Day by Day

Bonjour les petites loutres,

Je voulais, dans un premier temps, vous remercier pour tous vos messages laissés sous mon précédent article Surconsommation et déchets, la prise de conscience !. Ils étaient tellement bienveillants que je voulais vous remercier ici. Lucille de la Ronde-des-livres — encore merci — m’a posé de nombreuses questions plus intéressantes les unes que les autres comme par exemple : tu parles de ne plus utiliser de cotons, mais du coup tu utilises quoi ? Pareil pour les légumes, tu les achètes en supermarché mais sans les sacs (les caissiers acceptent ?) ou alors sur des marchés ? Est-ce que tu achètes « en vrac » du coup ?

Je pense faire plusieurs articles pour répondre à vos questions et si possible assez courts pour ne pas être trop barbants.

Aujourd’hui, ça tombe bien, je voulais parler de vrac, c’est l’occasion de répondre à cette dernière question.

Une fois encore, ici, je parle de mon expérience personnelle et je ne permettrai jamais d’émettre un jugement sur le mode de vie de chacun.

Pour remettre les choses dans leur contexte, ça ne fait pas longtemps que j’achète en vrac. Ça serait vous mentir que de dire le contraire. C’est très récent, un mois environ. Une boutique de vrac allait ouvrir à côté de chez moi mais cette dernière impose ses pots et donc la quantité, ce qui, je vous l’avoue, ne correspondait pas du tout à ma vision du vrac. Ma copine Mathilde dont je vous ai déjà parlé ici m’a proposé d’aller en voir une autre : Day by Day, située à proximité de la station de métro Ampère Victor Hugo à Lyon. Le principe de la boutique m’a beaucoup plu et je voulais partager ça avec vous.


Le concept

La boutique propose une multitude de produits en vrac pour limiter au mieux les déchets. Les produits sont variés : de l’alimentaire en passant par les produits d’entretien pour finir par les produits d’hygiène. Les produits portent des étiquettes de couleur pour mieux les différencier. Les verts sont les produits issus de l’agriculture biologique et les étiquettes oranges indiquent que le produit peut provenir d’un producteur local — qui n’est pas forcément bio —, ou des produits qui ont fait leur preuve. Les prix des produits peuvent être impressionnants aux premiers abords car ils sont donnés au kilo. Vous prenez la quantité que vous souhaitez et ça c’est cool.

 


Comment emporter tous ces produits trop cools ?

Vous avez le choix entre plusieurs alternatives :

Vous avez vos contenants / sachets

  • Apportez-les ! Il faut alors les faire peser avant de faire ses achats, le poids de chaque contenant vide sera inscrit en dessous de ce dernier. Vous pouvez alors faire vos achats, remplir vos petits pots et, une fois en caisse, le poids de vos pots sera déduit pour ne payer seulement le contenu.

Vous n’avez pas de contenants ou vous les avez oubliés :

 

  • Des pots gratuits propres et déjà pesés laissés par des clients sont à votre disposition gratuitement pour les remplir de plein de bonnes choses !
  • Vous pouvez acheter des contenants directement sur place, les faire peser et les remplir.
  • Si vous avez oublié vos contenants et vous ne souhaitez pas utiliser ceux à disposition, des sacs en papier sont proposés.


 

Pourquoi est-ce que le vrac c’est cool ?

Dans un premier temps, ça limite considérablement les déchets. Adieu les sacs plastique du riz, des pâtes et compagnie. De plus, vous n’achetez que ce dont vous avez besoin et les prix sont raisonnables. Par exemple, des pétales chocolatées — que l’on peut comparer à des Chocapic dans le commerce — sont au prix de 4,50 € le kilo contre 7 € pour la célèbre marque. Alors, c’est sûr, la première fois que j’ai vu 4 € 50, j’ai eu un petit moment de « AH » mais une fois à la caisse, devant tous mes pots remplis et le prix, je vous assure, vous ne faites plus un « AH » de c’est pas donné mais un « AH » de très très bonne surprise.


Mon expérience personnelle et ressenti

Bon, j’ai encore un peu de mal à adapter mes contenants à mes besoins. Une fois le pot est trop petit, une fois beaucoup trop grand. Je ne respire pas l’intelligence. Je pense que c’est une question de pratique. La preuve, j’ai trouvé la taille idéale pour mes graines de chia et de courges — j’essaie de me prouver que je ne suis pas trop blonde, haha !

Si je devais donner une petite astuce : ne pas hésiter à prendre une quantité relativement petite pour tester certains produits. Prendre seulement la quantité nécessaire — rien ne sert d’acheter un kilo d’amandes à 15 euros pour les stocker pendant 1 an dans vos placards. Prenez plutôt de petites quantités et revenez plus souvent, la note sera moins salée d’un coup.

Je pense peu à peu m’orienter vers leurs produits d’entretiens avant de sauter le pas et de les faire moi-même — c’est une autre paire de manches quand on voit les deux mains gauches que j’ai.

J’espère que cet article vous aura plu,
Je vous dis à bientôt pour découvrir l’objectif culturel du mois de Mars 🙂 !

June

2 thoughts on “Acheter en vrac et test de la boutique Day by Day

  1. Coucou, pour les cotons je t’enverrai la photo de ce que j’ai fait moi même en tant que débutante en couture! 😉
    Pour le vrac je fais au mieux mais dans ma région voir ville (Antibes) on n’en est pas encore la… Par contre grâce a Aromazone et ses prix abordable je fais ma propre lessive depuis 2 ans et mon produit multi usage maison! et les deux sont vraiment facile. Je prends même mon argile en poudre et la mélange à l’eau de rose pour me faire mes masques! En tout cas c’est une très belle initiative =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *