Accueil, Objectif culturel

Objectif culturel – mars 2016

Ce mois de mars était un bon mois culturellement parlant. J’ai rempli mon objectif avec des petits bonus parfois. J’en ai profité d’être à Barcelone pour aller voir le musée d’art contemporain et le château de Montjuïc.

Si vous souhaitez lire les objectifs culturels du mois de janvier et de février, je vous invite à cliquer sur le mois souhaité.

Je me tais et vous laisse découvrir le mois de mars !

Bonne lecture !

séparation

Objets culturels rencontrés en mars 2016.

Films : 5/4
Livres :  4/3
Expositions : 4/2
Spectacle : 2/1

séparation

Films :

The hateful eight de Quentin Tarantino
Room de Lenny Abrahamson
– Solange et les vivants de Ina Mihalache
– Un condamné à mort s’est échappé de Robert Bresson
– Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer

séparation

Livres :

 – Meurtres à la pause-déjeuner de Viola Veloce
– Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti
– Le crayon de papa de Ian Soliane
– Le caveau de famille de Katarina Mazetti

séparation

Expositions :

– Yoko Ono :  Lumière de l’aube
– Deseos y necesidades
– Especies de espacios
– Château Montjuïc
– Parc Güell 

séparation

Spectacle :

L’exoconférence d’Alexandre Astier
– L’Espagne


Films :

TQP5t6jofkaSn80JHBp2_Q

The hateful eight de Quentin Tarantino

Pays : Etats-Unis
Durée : 2h48
Année : 2016

Bon, je vous dis que je suis allergique aux gros budgets, aux films américains et je vous présente en deux mois deux films à gros budgets (celui-ci et DeadPool le mois dernier). Allez, vous pouvez me fouetter. Les plans sont magnifiques. J’adore l’univers. Bon, un peu trop de sang tue le sang. HAHA. Et le prix de la blague de merde est décerné à JUUUNE.

J’aime beaucoup les histoires encastrées dans les histoires. C’est le truc que j’adore. Du coup, c’est bingo ici.

Note : 8/10


FILM STILL - ROOM

Room de Lenny Abrahamson

Pays : Canada
Durée : 1h58
Année : 2016

Psychologique. Si vous aimez les films qui font battre votre cœur à 100 à l’heure, ce film est pour vous.
Quelques mètres carrés, un petit garçon et de l’amour.

Le début est très intense. Je préfère ne rien dire que trop en dire.
Un conseil, regardez-le si vous êtes friand des films qui vous font réfléchir.

Note : 10/10


483333

– Solange et les vivants de Ina Mihalache

Pays : France
Durée : 1h07
Année : 2016

Je l’ai enfin vu. Je suis arrivée jeudi soir au Comoedia. J’ai acheté mon billet et j’ai attendu. Je regardais les gens autour de moi. Venaient-ils aussi pour Solange et les vivants ? J’ai essayé de les imaginer devant leur écran, seuls, à regarder peut être les mêmes vidéos que moi. Un homme a finalement appelé les personnes pour le film et les gens se sont entassés vers ce monsieur qui déchire le petit billet que tu viens d’acheter. Un autre monsieur derrière lui tendait des tote-bag avec la tête de Solange (la même que sur l’affiche) et une petite mention « Solange et les vivants » en bas du sac. L’attention est mignonne. Vu les regards de mes voisins dans la salle, tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir un tote-bag. Yé soui désolée, yi sui pour rien.
Et le film dans tout ça ? Je suis mitigée. J’ai pas mal ri. Il y a plein de petites blagues de cul, et moi, j’aime bien les blagues de cul.
C’est doux, poétique mais ça va un peu vite. Trop vite.

Note : 7/10


 

s,725-1acb9e

– Un condamné à mort s’est échappé (ou Le Vent souffle où il veut) de Robert Bresson

Pays : France
Durée : 1h39
Année : 1956

Tu avais pas plus long Robert ? Bon, passons. Histoire vraie tirée des mémoires d’André Devigny — que je vais m’empresser de lire pour le mois d’avril du coup. Un résistant, Fontaine est emprisonné. Son seul but ? S’enfuir. Ce film est très prenant.
Je le recommande vivement.

Note : 9/10


maud8

– Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer

Pays : France
Durée : 1h50
Année : 1969

C’est le genre de film que l’on choisit quand je suis motivée pour regarder un film mais pas assez pour un film VOST. Le genre de film que je regarde affalé dans le canapé, les pieds sur le copain. J’aime être fatiguée car ça me donne une excuse pour regarder un film français. Le film semblait très prometteur. Malheureusement, je n’ai pas plus accroché que ça. Cependant, j’ai beaucoup aimé Françoise Fabian dans le rôle de Maud. J’aime sa diction, son charme, sa beauté, tout quoi. Le film en lui-même est un peu long et plat (sauf quand il y a Françoise Fabian). Du coup, ça me donne juste envie de regarder plein de films avec cette actrice. C’est tout.

Note : 7/10 


Livres :

Viola-Veloce_inside_right_content_pm_v8

– Meurtres à la pause-déjeuner de Viola Veloce

Je suis bien contente d’être tombée dessus à la bibliothèque. J’ai beaucoup aimé ce petit policier. L’intrigue se passe dans une société où Francesca voit ses collègues de bureau être tués, un par un. La pause café doit être sympa dans cette boîte. Le roman est très frais, jeune et drôle. Le début est vraiment très prenant. Le personnage principal est drôle, j’ai l’impression de partager le même humour pourri. Je me souviens de l’avoir dévoré d’un coup. J’ai perdu un peu d’enthousiasme vers le milieu du roman mais pas de quoi fouetter un phoque. Je pense qu’un roman ne peut pas être parfait de A à Z. À la fin, ça allait mieux. Mon ressenti global ? Très bon. La preuve.

Note : 8/10


51GFjGAYgUL._SX293_BO1,204,203,200_

– Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti

ATTENTION ! DANS CE PAVÉ, C’EST 3615 MY LIFE :

Début mars, j’ai passé une semaine en stage dans une classe unique en Ardèche. J’avais peur de m’ennuyer (j’allais séjourner chez les parents du copain et il n’y a pas grand chose à part des chèvres), alors, j’ai emprunté plein de bouquins à la bibliothèque avant mon départ dans cette contrée lointaine. Je choisis toujours mes livres sans jamais lire les quatrièmes de couvertures. Cette fois-ci j’ai emprunté des livres dont un qui s’appelait Le caveau de famille de Katarina Mazetti.

Bref, lors de mon stage dans cette école en Ardèche, j’ai voulu offrir un livre à une petite qui adorait lire et aussi un peu pour la féliciter de son attention lors de mes explications en mathématiques. Je sais que ce n’était pas facile mais elle n’a pas baissé les bras.
Du coup, un soir avec la maman du copain, nous avons cherché un livre adapté pour son âge et nous avons finalement choisi un roman de Roald Dahl : Sacrées sorcières. Un classique. J’adorais Road Dahl quand j’étais petite et j’espère secrètement qu’elle aimera autant que moi.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout cela ? Tout simplement car à ce moment-là, quand nous regardions les livres de la famille (attendez, ça va venir, promis), la maman du copain m’en a tendu un en me disant que c’était une de ses amies qui lui avait offert lorsque son mari avait le cancer. Quand tu vois le titre, Le mec de la tombe d’à côté, tu te dis : elle est sympa, la copine. Elle n’a jamais osé le lire. TU M’ÉTONNES.

Du coup, j’ai lu la quatrième de couverture, ça avait l’air sympa. Je voulais le lire. Elle me l’a passé avec plaisir. Je l’ai lu en priorité. Je l’ai fini. Quand j’ai voulu en choisir un nouveau, je suis tombée sur Le caveau de famille que j’avais emprunté au début du mois à la biblio, tu te souviens ? J’ai fait le rapprochement avec l’auteur grâce aux couvertures avec un cœur similaire. Le caveau de famille n’est autre que la suite du roman prêté par la mère du copain. Dieu merci, j’ai commencé (malgré moi) par le bon bouquin. Oui, je viens de vous faire un pavé pour une coïncidence. Oui, je suis comme ça. Oui, tu peux me jeter des tomates à la figure.

Ah, le bouquin ? Pas mal au début, il s’essouffle beaucoup sur la fin. J’ai un peu peiné à le finir. C’était mignon au début mais ça devient de plus en plus gênant. Les personnages Désirée et Berny sont bien amenés mais en même temps, c’est mou du genou. Bref. Un petit 6.

Note : 6/10


9782915280425FS

– Le crayon de papa de Ian Soliane

Lecture assez difficile. Ian Soliane raconte entre deux souvenirs, les attouchements faits par son papa. Les souvenirs sont jetés dans le désordre. Le fond et la forme rendent la lecture assez difficile.

Note : 6/10


Le-caveau-de-famille

Le caveau de famille

Je suis perplexe quant à cette suite.  Toujours ce système à deux points de vue (un point de vue masculin et un féminin sur la même situation). Bon, il se passe plus de choses que dans la première édition (on ne pouvait guère faire pire). Attention, le fond n’est pas super folichon non plus. Cependant, il y a un joli questionnement sur l’agriculture suédoise en perdition dans cet ouvrage. Léger mais assez intéressant.

Note : 6/10.


Expositions :

Yoko Ono på Louisiana.

– Yoko Ono :  Lumière de l’aube

Soirée d’ouverture, nous allons gaiement avec une amie au MAC de Lyon pour découvrir l’exposition Lumière de l’aube de Yoko Ono. Cette dernière ne peut être présente pour des raisons de santé. Bon, ce n’est pas grave ! On s’entasse dans la masse et on marche tant bien que mal. J’ai beaucoup aimé cette exposition car, en plus d’être poétique, elle est interactive. Il y a une œuvre, un corps en marbre que l’on peut caresser après s’être humidifié les doigts. Ou encore une pièce où l’on peut clouer où l’on veut. PARTOUT.

Tu veux clouer un livre ?
Tu peux.

Le pied de la chaise ?
Tu peux.

Un mouchoir ?
Tu peux.

Clouer le mur porteur du musée ?
Tu peux… pas mais tu ne le sais pas.
J’ai essayé et je me suis fait gronder.

JE ME FAIS TOUJOURS REMARQUER.


IMG_2225

– Deseos y necesidades

Cette exposition ? Un monsieur avec une gommette bleue sur la figure et des rhinocéros, énormes, CMB.
Deseos y necesidades présente les nouvelles acquisitions du MACBA (Musée d’art contemporain de Barcelone) au cours des trois dernières années ainsi que des travaux qui appartenaient déjà au musée.
Des œuvres sur divers aspects de la vie sociale et sur les changements culturels liés à la mondialisation ont été ajoutés dans la collection. Du coup, il n’y a pas que des gros rhinocéros et un homme-schtroumpf.



IMG_2231

– Especies de espacios

J’adore l’espace. C’est très intéressant d’observer notre façon de nous déplacer dans un espace donné.
Cette exposition, basée sur l’œuvre du même nom de Georges Perec, présente des œuvres choisies pour leur capacité à se référer aux domaines liés aux espaces dans lesquels nous agissons ; que ce soit dans notre existence, dans notre façon de nous déplacer, de penser ou encore de vivre.


IMG_1990

– Château de Montjuïc

Certains musées et monuments sont gratuits le dimanche à partir de 15 heures, dont le château de Montjuïc. Étant parties entre amies à Barcelone, il fallait choisir quelque chose qui plaise à tout le monde. Nous avons choisi le château de Montjuïc qui avait l’air d’offrir une belle vue en plus de son architecture. Nous sommes arrivées un peu avant l’ouverture de la billetterie (car oui, il faut prendre un billet même si ce dernier est gratuit) et nous n’avons pas eu à faire beaucoup de queue pour entrer. Tout est à ciel ouvert sauf une petite cour intérieure où il est possible de déambuler à l’abri. Le château en lui-même est assez sympa, cependant des installations récentes comme un parking en plein milieu du château (goudron + lignes de parking) gâchent totalement le charme de l’endroit. À choisir, je préfère le charme du château Saint-Georges à Lisbonne, gardé en l’état, que je vous ai présenté ici.


IMG_2174

– Parc Güell 

Réalisé par Gaudí, le parc Güell est l’un des endroits incontournables de Barcelone. Le parc est très sympa. Les mosaïques sont très jolies. Il y a cependant beaucoup de monde et le parc payant est très petit (pour son prix de 8 €). À voir une fois, histoire de dire, mais pas deux.


Spectacles :

ExoConferenceAffiche

L’exo-conférence d’Alexandre Astier

Quand on entend « Alexandre Astier », l’une des premières choses qui nous vient à l’esprit est Kaamelot. J’ai eu un peu peur au début. Peur d’attendre un personnage qui ressemble à Arthur. En fait, pas du tout. Ce spectacle m’a montré une nouvelle facette d’Alexandre Astier, une facette totalement différente et intéressante. Maintenant, je suis sûre d’associer Alexandre Astier à autre chose qu’à Kaamelot.
Le spectacle est dynamique avec du comique de répétition. Il faut juste s’accrocher un peu car parfois, le sujet peut être légèrement flou si vous n’êtes pas calés en astronomie.

 


IMG_1657 IMG_1447

Bon, je triche à nouveau, je vous propose Barcelone comme spectacle ? ! Le mois de mars est passé à une vitesse folle. Un article photo sur Barcelone est également en préparation.
Je vous tiens au courant, promis !


En ce mois de mars, voici où j’en suis dans mon bilan culturel de l’année 2016 :

Films : 21/48
Livres : 12/36
Expositions : 8/24
Spectacle : 5/12

J’espère que cet objectif culturel du mois de mars vous a plu.
N’hésitez pas à me donner des idées de films, livres, expos ou spectacles à voir qui vous ont plu ?

Je vous embrasse et je vous dis à bientôt !

Logofin

5 thoughts on “Objectif culturel – mars 2016

  1. J’ai lu le livre de Solange te parle, que j’ai beaucoup aimé, bien que je ne « puisse » pas avec ses vidéos (je n’adhère pas à son ton, ses airs, etc.) mais ses textes sont très beaux. Par contre, le film ne me donne pas vraiment envie, même si l’idée a l’air assez poétique…
    Faut que je vois Room aussi ><
    Le bouquin "Le mec de la tombe d'à-côté", j'avais bien aimé et j'avais eu la chance de rencontrer l'auteure sur un salon du livre (elle est troooop gentille et a un très très bon discours – je pense que ses livres "Entre dieu et moi, c'est fini" sont mieux, ils traitent de thèmes féministes)
    Et j'ai vraiment envie de voir l'Exoconférence 🙂

    1. Oh oui ! Regarde absolument Room ! J’ai adoré, c’est très psychologique. Si tu aimes ce genre de film, tu devrais aimer Respire de Mélanie Laurent !

      Je prends note de tes conseils pour la lecture, merci beaucoup <3 !

  2. C’est trop émouvant ton petit paragraphe « 3615 my life ». Les couvertures sont belles, dommage que tu ais été déçue par les livres (j’espère que ça ne me fera pas ça pour l’un de mes livres du mois d’avril).
    Bibi ♥

    1. Merci Camille <3 !

      J'espère aussi ! Je t'avoue que ça m'a refroidi et dès que je prends un livre, j'ai une petite réticence.
      Le livre que je lis actuellement est sympa, j'espère que ça continuera ainsi 🙂 !
      Bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *